Présentation du forum Aerotrain.fr

Le forum Aérotrain.fr regroupe un ensemble de personnes passionnées par le système Aérotrain. Son but est de préserver la mémoire de ce mode de transport et de sauvegarder tout le patrimoine matériel et intellectuel lié à cette technique.

Qu'est ce que l'Aérotrain

Saviez-vous que c'est une société française privée qui a été pionnière des transports à très grande vitesse pendant les années 60 ?

Saviez-vous que la France a été le premier pays à franchir la barre des 300 km/h en 1966, puis 400 km/h en 1969 pour des transports guidés terrestres ? (vitesse que ne dépassera pas le TGV avant 1981)

La France est encore aujourd'hui détentrice du record du monde de vitesse sur coussin d'air depuis le 5 mars 1974, avec 430 km/h en pointe !!

Et oui, sur coussin d'air. Car on ne parle pas ici d'un train conventionnel, mais de l'Aérotrain.

L'Aérotrain est né de l'application de technologies aéronautiques pour les transports terrestres.

Supporté par un coussin d'air, l'Aérotrain flottait littéralement à quelques millimètres au dessus du sol. Cette caractéristique unique permettait à un adulte de pousser un véhicule de 20 tonnes sans aucun effort. Cela permettait de réduire grandement la puissance nécessaire, et donc le coût, pour relier en un temps record les grandes villes françaises.

Le confort était exceptionnel à bord (absence de vibrations, absence de bruits de roulements…).

Bien qu'ayant fait l'unanimité sur ses qualités techniques, et malgré ses nombreux avantages, l'Aérotrain n'a pas su convaincre en son temps.

Le choc pétrolier, le choix de ne pas multiplier les modes de transport, le manque de courage des pouvoirs publics ont conduit à l'abandon du projet…alors que les expropriations des terrains pour la première ligne avaient déjà commencé.

L'arrêt du développement de l'Aérotrain s'est accompagné de campagnes de dénigrement médiatiques qui ont conduit au rejet dans l'opinion publique d'un projet qui faisait encore l'unanimité quelques mois plus tôt.

C'est dans ce contexte que les voies et les prototypes uniques et de grande valeur sont restés oubliés à l'abandon pendant 20 ans…

Une association s'est créée pour assurer la sauvegarde des véhicules et des infrastructures et pour éviter la disparition totale de cette réussite technologique. Il reste des armoires entières d'archives, de dossiers, de plans, de films…et de projets qui restent à inventer.

Malheureusement, le prototype le plus abouti a été détruit dans un incendie criminel quelques jours avant sa mise en sécurité (mars 1992). Un autre prototype a été vandalisé.

20 ans après, les passions n'étaient pas éteintes…

Aujourd'hui, l'association est très dynamique. De nouveaux membres nous ont rejoint en apportant leurs compétences respectives. Nous avons conservé les 2 premiers prototypes (les plus anciens) qui étaient à l'échelle 1/2, et nous assurons leur restauration petit à petit.

Dernier événement en date, le prototype P02 a été présenté à François Fillon lors du salon Rétromobile en février 2008 (http://www.jean-bertin.com).

Nous faisons revivre l'Aérotrain au travers de modèles réduits techniquement fidèles aux Aérotrains originaux (voie en T inversé, sustentation par moteur thermique, propulsion par hélice ou réacteur).

Notre modèle réduit le plus impressionnant fait 1,5 m de long, pour 45 cm de large. Sa sustentation est réalisée grâce à deux turbines et sa propulsion est assurée par un mini-réacteur.

Quelques liens pour avoir plus d’informations :

Notre point de vue sur le système Aérotrain

Avantages et Inconvénients

Les avantages de la technologie Aérotrain sont nombreux, du fait de la sustentation par coussin d'air.

Avantages techniques :

  • La sustentation par coussin d'air permet de répartir la masse du véhicule sur une large surface (égale a la surface du coussin d'air), alors que pour une roue de chemin de fer classique (qui est un cylindre), la surface portante se limite a une fine ligne de contact pour chaque roue (l'endroit ou la roue touche le rail). De plus, les masses mises en jeu sont beaucoup plus faibles: un Aérotrain est un véhicule peu complexe construit en alliage léger, contrairement a un train classique, majoritairement en acier, et comportant de nombreuses pièces mécaniques inutiles sur un Aérotrain (roues, bogies, etc). Il en résulte que la voie subit beaucoup moins de contraintes mécaniques, ce qui permet une légèreté de construction impossible avec une voie ferrée classique. Au final, la voie peut même être bâtie en viaduc, ce qui ne nécessite que peu de terrassement a sa réalisation, et une emprise au sol réduite, ce qui est un avantage indéniable lors de son implantation. D'un point de vue sécurité, la voie aérienne supprime les passages a niveaux (responsable en 2007 de 115 collisions dont 38 ayant entraînées des pertes humaines). Autre avantage sécuritaire, simple mais pourtant important : le profil en T inversé de la voie rend le déraillement d'un Aérotrain virtuellement impossible. Pour le véhicule, la répartition de sa masse sur une large surface est aussi un avantage : le châssis peut, lui aussi, être de conception beaucoup plus légère.
  • L'Aérotrain ne repose pas mécaniquement sur sa voie, il “vole”, sans aucun contact, séparé de quelques centimètres (l'épaisseur de son coussin d'air). Autrement dit, sa voie peut présenter des imperfections d'alignement du même ordre sans compromettre le fonctionnement du véhicule, ce qui permet de réduire les coûts et temps de constructions de la voie. Ces imperfections sont imperceptibles par les passagers : le coussin d'air jouant aussi le rôle d'un très performant amortisseur. De plus, les vibrations qui sont créés par le couple rail/roue classique sont ici totalement absentes, ce qui permet de se passer de tout les systèmes dédiés, dans un train classique, a les atténuer afin de ne pas impacter sur le confort du voyageur (amortisseurs, isolations, capitonnages, etc). L'absence de contact se traduit évidement par une absence de frottements au sol, qui sont responsables d'une perte de rendement énergétique, car ils freinent le véhicule. Un Aérotrain peu donc évoluer des vitesses importantes, avec des contraintes limités, tout en ayant de très bonnes accélérations et freinages grâce a son poids réduit (la distance d'arrêt normal d'un Aérotrain est égale a la distance d'arrêt d'urgence d'un TGV, a vitesse égales bien sur). Les frottements sont aussi accentués dans les pentes, et un train classique ne peut négocier de déclivités supérieures a 3%. Un Aérotrain peut négocier des pentes de 10%, réduisant d'autant plus les travaux de terrassement pour l'implantation de la voie, tout en ne procurant aucun inconfort grâce aux capacités d'amortissement du coussin d'air. Un Aérotrain, puisqu'il ne touche pas son rail, est aussi quasiment insensible au gel sur la voie, ou au dépots de neiges ou de feuilles mortes, qui sont autant de gêne au fonctionement du systeme ferroviaire classique.

Avantages économiques :

  • Comme vu plus haut, la construction d'une voie d'Aérotrain est simple a mettre en ouvre, car constituées d'éléments préfabriqués assemblés avec des tolérances standards du BTP. L'aptitude a négocier les pentes rend les travaux de terrassement réduit, voir quasi-nul si la voie est bâtie en aérien (la voie pouvant enjamber les petites déclivités et amoindrir les grandes). Une voie en viaduc réduit aussi grandement les nécessités d'expropriations. Tout ceci conduit a des coûts de construction faibles et des temps d'exécutions des travaux réduits.
  • Le coussin d'air, puisqu'il fait “voler” l'Aérotrain, annule les frottements au sol. Les frottements au sols, sur un véhicule classique a roue (train, automobile…) sont responsables d'une dépense d'énergie de propulsion inutile, car ils agissent comme des freins. Ils entraînent aussi l'usure des surfaces de contact (pneumatiques et routes pour l'automobile, roues et rails pour le train), et, bien évidement, sont responsable des bruits de roulements. Rien de ceci n'as court pour un Aérotrain, il est donc plus économe énergétiquement a vitesse égale et nécessite une maintenance plus légère et moins coûteuse. Aussi, la voie, ne subissant aucun frottement, ni pression localisée grâce a la surface de contact importante des coussins d'air, n'as besoin que de très peu d'entretien.
  • Le véhicule en lui même, de construction simple et légère, est relativement peu onéreux a la construction et a l'entretien. Son fonctionnement est souple, dépourvu de vibration, sa conception structurelle est donc simple et peu coûteuse, d'autant plus que sa masse est supportée par la grande surface du coussin d'air, qui est étendu a toute la longueur de l'appareil. Il n'a donc pas nécessité d'un châssis très rigide, et donc lourd. Aussi, un Aérotrain est dépourvu de mécanique compliquée et a peu d'élément susceptibles de s'user, la fiabilité est accrue, et l'entretien est aisé.
  • Les avantages économique ne sont pas dus qu'aux coûts généraux réduits : au niveau de l'exploitation, les capacités d'accélération et de décélération, ainsi que la vitesse élevée, permettent des désertes fréquentes car les distances minimales entre deux convois sont réduites, tout en garantissant une sécurité optimale. Ce qui permet de bonnes capacités, donc un nombre d'usagers en transit plus important, et aussi une qualité de service améliorée. De plus, les coûts d'entretiens réduits des voies et des véhicules permettent des niveaux tarifaires plus bas, d'autant plus que les investissements sont moindres grâce au coûts de constructions relativement faibles. Autant de points qui vont dans le sens de la satisfaction de l'usager, donc du client.

Avantages environnementaux:

La pollution est devenue la grande préoccupation du XXIeme siècle. L'Aérotrain, technique pourtant de bientôt 40 ans d'âge, offre ici aussi des avantages:

  • Impact général sur l'environnement : le point le plus important ici est que la voie aérienne ne constitue aucunement une barrière écologique. Le morcellement des écosystèmes, surtout due aux voies de communications humaines, est une cause très importante de la perte de biodiversité planétaire (selon les dernières études, elle est peut être même plus importante que la pollution chimique atmosphérique, car elle est peu quantifiable donc sous-estimée). Les autoroutes et surtout les lignes de TGV, intégralement équipées de clôtures, sont totalement infranchissables par la faune sauvage. Même si de rares écoducs sont construits (passages prévus pour les animaux), ils restent bien souvent très inefficaces car trop peu larges. Il est inutile d'essayer de demander a une harde de sangliers sauvages de traverser un pont de 20m de large… Dans le cas de la voie aérienne de l'Aérotrain, c'est elle qui évite l'écosystème, en le surplombant, perchée sur ses poteaux. Le facteur de morcellement est ici au maximum limité. Fait intéressant : le concept de morcellement écologique n'a été formalisé qu'en 1983 par des spécialistes en écologie, alors que Jean Bertin en avait intuitivement fait un argument pour la promotion de l'Aérotrain, 10 ans auparavant!
  • Pollution visuelle : le concept de pollution visuelle est purement humain, après tout, les écosystèmes n'ont aucune notion d'esthétisme. Pourtant, la voie surélevée de l'Aérotrain, qui a souvent été qualifiée d'inesthétique, peut avoir un avantage écologique. Son camouflage est en effet facilement réalisable par des végétaux plantés a cet effet (comme par exemple sur le tracé de la voie d'essai du Transrapid (train a sustentation magnétique) a Lathen, Allemagne), ce qui réduit encore le facteur de morcellement de l'écosystème. D'autres travaux d'esthétique sur des voies surélevées sont réalisables, comme des murs végétaux (visible sur certains monorails japonais) qui peuvent même être constitués de plantes dépolluantes. Aussi, la voie d'essai de l'Aérotrain Ruan-Saran , était, tout comme le véhicule, une voie prototype, ou aucun aspect esthétique n'as été pris en compte dans sa conception. Ce qui ne veux pas dire qu'un aspect artistique ne peut être pris en compte dans la conception d'une voie : son architecture ainsi que sa décoration pouvant s'adapter a l'environnement traversé, au style des villes, etc. Autre détails, la voie d'essai a été construite en béton standard. Des bétons de haute technicité et haute résistance peuvent être utilisés pour améliorer la finesse de l'infrastructure, tout en augmentant la distance entre les poteaux de soutient.
  • Pollution chimique : les Aérotrains sont avant tout vu comme des machines équipés de moteurs d'aviations consommant du kérosène, donc dégageant des polluants. Mais ils étaient avant tout des prototypes non destinés a un usage commercial, tout comme le prototype TGV 001, lui aussi équipé de turbines a gaz (les mêmes que l'Aérotrain, d'ailleurs). L'un comme l'autre s'accommodent sans problème de propulsion électrique. Autre aspect des nuisances chimiques : la voie ne nécessite aucun entretien, alors que l'entretien d'une voie ferrée classique inclus aussi un désherbage chimique régulier. Ce processus est suffisamment polluant pour être interdit d'utilisation dans un rayon de 50 km autour d'un point de captage d'eau de boisson non traitée (eau minérale en bouteille). Ce désherbage est complètement inutile sur une voie en béton : aucun végétal ne peut y pousser. Autre type de pollution chimique évitée par la technologie Aérotrain : les pollutions dues a l'usure. Trains, camions et automobiles perdent continuellement huiles, particules de pneumatiques, limailles de métaux, carburants ou goudrons sur leur chemins. Les pertes par véhicules sont légères, mais par effet d'échelle, multiplié par des millions de voitures et camions, des milliers de trains, les routes sont terriblement souillées, et les voies de chemin de fer voient leur ballast devenir des dépôts importants de polluants. Tout ceci est lavé a chaque pluie, et fini dans les écosystèmes, nappes phréatiques, rivières… Un Aérotrain ne se déplace sur rien de plus qu'un souffle d'air, sans toucher la voie, sans s'user, sans avoir besoin d'essieux graisseux, et de châssis goudronnés pour atténuer le bruit. Donc sans rien fuir, ni perdre, ni salir.
  • Pollution sonore : Comme tout moyen de transport, l'Aérotrain est bruyant. Le bruit est indissociable de la vitesse, tout objet qui se déplace dans l'atmosphère terrestre ne peut pas être silencieux. Mais l'Aérotrain a tout de même un petit avantage : il n'émet aucun bruit de roulement, puisqu'il ne touche pas le sol. Il reste bien sûr le bruit aérodynamique (celui de l'air s'écoulant le long du véhicule), mais il est plus facile a stopper a l'aide de murs antibruit, car ces ondes sonores sont uniquement véhiculées par l'air, alors que les vibrations de roulements se transmettent aussi par le sol (exemple évident : le métro parisien). Le bruit de la propulsion par réacteur aéronautique était, a l'époque des essais, montré du doigt : ce problème est tout simplement supprimé dans le cas d'une propulsion électrique.
  • Réduction de la pollution automobile : c'est un argument simple et non quantifiable, mais il n'est pas hypothétique : un usager d'Aérotrain n'est simplement pas dans sa voiture!

Nos projets

Diffuser l'information et faire connaître le procédé Aérotrain :

  • Organisation d'événements : Exposition de modèles réduits, rencontres entre passionnés ;
  • Réalisation de modèles réduits : Pour que chacun puisse voir et comprendre le mode de fonctionnement et l'intérêt de cette technologie ;
  • Réalisation de reportages et de documents : Reportages photos, interviews audios, documentaires vidéos, présentations multimédias.

En partenariat avec l'Association des Amis de Jean Bertin (AJB) :

  • Participation à l'organisation d'événements : Salon Rétromobile ;
  • Recherche de partenariats pour sauvegarder, entretenir et montrer le matériel existant.

FAQ

  • Je souhaiterais vous aider/participer. Comment faire ?
  • Qu'est-ce que l'association AJB ? Comment les contacter ? Comment devenir adhérent ?
  • J'ai déjà réalisé des maquettes d'Aérotrains. Comment puis-je entrer en contact avec vous ?
  • Organisez-vous des rencontres de passionnés ?
  • Quel intérêt y a-t-il à ressortir une technologie abandonnée depuis 30 ans ?
 
public.txt · Dernière modification: 16/11/2008 23:47 par artenay
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki